Karine Gentelet

Karine Gentelet est chercheure associée au Centre de recherche en droit, technologie et société et professeure agrégée au Département des sciences sociales de l’Université du Québec en Outaouais. Elle est également titulaire de la Chaire de recherche sur l’intelligence artificielle et la justice sociale, École Normale Supérieure-Abeonas-OBVIA. Les intérêts de recherche et les publications de la professeure Karine Gentelet portent sur la reconnaissance des droits des Peuples autochtones, l’usage de la technologie numérique et l’intelligence artificielle au service de la justice sociale, l’éthique de la recherche en contexte autochtone et la responsabilité sociale des chercheurs. Karine Gentelet est chercheure au Centre interuniversitaire de recherche et d’études autochtones (CIERA), au Laboratoire de cyberjustice au sein duquel elle dirige un projet de recherche sur l’autonomisation par l’intelligence artificielle des populations marginalisées. Elle est également chercheure au sein de l’Observatoire international des impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA) et titulaire de la chaire Abeona-ENS-OBVIA en Intelligence artificielle et justice sociale.

Enfin, Karine Gentelet est fortement engagée dans la promotion et la défense des droits de la personne auprès d’Amnistie Internationale depuis 2007.